Voici un tutoriel sur le redimensionnement des partitions linux LVM

  • Source : http://www.vincentliefooghe.net/content/utilisation-lvm-logical-volume-manager-sous-linux

LVM (Logical Volume Manager) permet de gérer des partitions logiques, et non pas physiques, ce qui a notamment comme avantage de pouvoir plus facilement modifier leur taille.

Pré-requis

Partition non formatée

Il faut disposer d’une partition non formatée. Dans notre cas, il s’agit de /dev/sda9, qui dispose d’un peu plus de 300 Go de libres. Cette partition sera utilisée principalement pour gérer des images de machines virtuelles créées avec KVM.

Installation du package LVM

Sur une distribution de type Debian/Ubuntu :

Création du volume physique

La mise en place de volumes logiques est un modèle à trois couches :

  • Volume physique
  • Volume group
  • Volume logique

On peut lister les volumes physiques avec la commande pvdisplay. Exemple :

Création du Volume Group

Avant de pouvoir créer des volumes logiques, il faut avoir créé un Volume Group. Ceci s’effectue via la commande vgcreate. La syntaxe est la suivante :

Exemple :

On peut vérifier que cela est répercuté au niveau du volume physique. Le paramètre VG Name est maintenant renseigné :

On obtient plus d’informations via la commande vgdisplay. Par exemple :

Création d’un volume logique

A ce niveau, il est possible de créer des volumes logiques sur notre VG, via la commande lvcreate, avec la syntaxe :

Dans notre exemple, ce serait :

Cette comande aura pour effet de créer un volume logique de 8 Go sur le volume groupe vmvg, et nommé vm_debian6.

On peut avoir la liste des LV créés avec la commande lvscan :

La commande lvdisplay donne les détails d’un volkume logique :

Les volumes logiques sont prêts à être utilisés par virt-manager…

Quelques commandes utiles

pvscan : liste les différents volumes physiques disponibles

vgscan : liste les différents volume groups

lvscan : liste les différents volumes logiques

Supprimer un volume logique

Pour supprimer un volume logique, il suffit d’utiliser la commande lvremove, une fois que le volume logique est démonté. Exemple :

Formatage du volume logique

Afin de pouvoir monter le volume logique, il est nécessaire de le formater auparavant, via les commandes mkfs. Par exemple, pour formater en ext4, on utilisera la commande :

On peut ensuite monter le volume comme une partition « normale » :

Redimensionner un volume logique

L’un des avantages principaux des volumes logiques est de permettre de redimensionner la partition « à la volée » ou presque, beaucoup plus facilement et sans perte de données par rapport à une partition physique.

Pour ce faire, il est possible d’utiliser la commande lvextend. Par exemple :

va étendre la taille du volume logique à 12 GB.

va ajouter 1 GB au volume logique. Il faut ensuite retailler le file system qui repose sur ce volume logique :

Bien sûr, il faut avoir contrôlé auparavant que le volume group a suffisamment d’espace libre, avec la commande vgdisplay

Plus d’informations par exemple, sur http://doc.ubuntu-fr.org/lvm